Background Image
Previous Page  27 / 86 Next Page
Information
Show Menu
Previous Page 27 / 86 Next Page
Page Background

- 14 -

Lorsque cette perte de valeur comptabilisée au cours de périodes antérieures cesse d’exister, la valeur

comptable sera partiellement ou totalement rétablie. La reprise d’une perte de valeur est comptabilisée

immédiatement en produits parmi les éléments non-récurrents. Une moins-value concernant le goodwill ne

peut pas être annulée, à moins qu’elle n’ait été causée par un événement extérieur particulier à caractère

exceptionnel et non susceptible de se reproduire, et que l’augmentation du montant recouvrable serve

clairement à annuler l’effet de cet événement particulier.

i) Stocks

Les stocks sont valorisés au plus faible du coût (matières premières et marchandises) ou du prix de revient

(produits en cours de fabrication et produits finis) et de la valeur nette de réalisation. La valeur nette de

réalisation représente le prix de vente estimé, sous déduction des coûts jugés nécessaires pour rendre le

produit à l’état de produit vendable, y compris les frais de marketing, de vente et de distribution. La valeur des

stocks est déterminée par application de la méthode du prix moyen pondéré. Les en cours de production ainsi

que les produits finis sont évalués à leur prix de revient, lequel englobe le coût direct des matières, de la main-

d’œuvre, des frais directs de fabrication, des quotes-parts adéquates de matériel et frais généraux de

fabrication ainsi qu’une quote-part adéquate d’amortissement et de réduction de valeur des actifs utilisés pour

la production. Le coût des stocks comprend également les autres coûts encourus pour amener les stocks à

l’endroit et dans l’état où ils se trouvent.

j) Commandes en cours

Les commandes en cours sont valorisées suivant la méthode du pourcentage d’avancement. Le degré

d’avancement est déterminé par le rapport entre les coûts encourus pour les travaux exécutés et les coûts

estimés jusqu’à la fin du contrat.

k) Avantages du personnel

Le Groupe met en oeuvre un certain nombre de plans de retraite à cotisations définies ou à prestations définies.

Les versements à des plans de retraites à cotisations définies sont inscrits en charges, au moment où ils sont

engagés.

Les engagements du Groupe résultant des plans à prestations définies sont enregistrés au bilan à la valeur

actualisée des obligations futures, calculées selon la méthode des “unités de crédit projetées”.

Ce calcul

-

intègre des hypothèses actuarielles concernant des aspects financiers et démographiques;

-

retient un paramètre d’actualisation par référence à un taux de rendement du marché;

-

tient compte de la juste valeur des actifs détenus.

Les paramètres actuariels sont revus à chaque clôture et génèrent des gains ou pertes actuariels. Depuis

2013, suite à une modification de la norme IAS 19, ces derniers sont immédiatement et intégralement reconnus

dans les comptes, en « autres éléments du résultat global » (imputation directe aux fonds propres sans passer

par le compte de résultats). Jusqu’à fin 2012, c’est la méthode dite « du corridor » qui leur était appliquée

(étalement de la prise en charge sur la durée de vie active résiduelle moyenne des bénéficiaires par

amortissement de ces écarts en compte de résultat).

l) Impôts

Les impôts sur les bénéfices de la période regroupent les impôts courants et les impôts différés. Ils sont inscrits

au compte de résultats, sauf s’ils portent sur des éléments enregistrés directement en capitaux propres, auquel

cas ils sont, eux aussi, comptabilisés dans les capitaux propres.