Background Image
Previous Page  64 / 86 Next Page
Information
Show Menu
Previous Page 64 / 86 Next Page
Page Background

- 51 -

S’il s’agit de produits dérivés (pas de livraison physique), ceux-ci sont enregistrés au bilan à leur juste valeur,

et la différence passée en charge ou produit, sauf s’il s’agit d’une couverture de flux de trésorerie dont

l’efficacité peut être démontrée, auquel cas la différence est comptabilisée directement en fonds propres.

3.3. Sensibilité du résultat aux fluctuations des principales matières premières et énergétiques

Le prix de l'acide phosphorique de base (qualité engrais), matière première principale du Groupe avec la

roche phosphatée, a augmenté durant le premier semestre de 2015, passant de 900 USD/tonne de P

2

O

5

fin 2014 à environ 950 USD.

Dans le cas des matières (principalement les roches phosphatées et l’acide phosphorique), où il n'est

pas possible de se couvrir sur plus de quelques semaines, la politique de Groupe est d'essayer de

répercuter les hausses des prix des matières sur ceux des produits finis vendus aux clients.

Certains achats à terme avaient par ailleurs été effectués pour couvrir une partie des besoins en gaz et

en électricité du site d'Engis.

Si l'on fait abstraction des répercussions des couvertures précitées, et en prenant l'hypothèse (théorique)

que les variations des prix des principales matières n'auraient aucunement pu être répercutées sur les

prix de vente, l'impact sur le résultat aurait été le suivant :

Matière

Volatilité

(1) (%)

Volatilité

(2) (%)

Impact

(1) (M EUR)

Impact

(2) (M EUR)

Acide phosphorique de base

121 %

133 %

15

22

Roche phosphate Kola

108 %

127 %

6

16

Soufre liquide

114 %

128 %

3

5

Gaz

115 %

93 %

1

- 1

(1) Fluctuation maximale observée en 2015 (rapport du prix (converti en euro) le plus élevé observé en

2015 par rapport au prix le plus bas observé en 2015), exprimé en pourcentage et en millions

d'euros.

(2) Fluctuation maximale observée par rapport à 2014 (rapport du prix (converti en euro) le plus élevé

observé en 2015 par rapport au prix moyen observé en 2014), exprimé en pourcentage et en millions

d'euros.