Background Image
Previous Page  71 / 88 Next Page
Information
Show Menu
Previous Page 71 / 88 Next Page
Page Background

- 58 -

25.D

ROITS ET ENGAGEMENTS HORS BILAN

(en milliers d'euros)

2016

2015

Garanties constituées par le Groupe pour le compte de tiers

195.952

199.952

Garanties constituées par des tiers pour le compte du Groupe

26.590

28.971

Garanties reçues

Droits résultant d'opérations relatives :

- au taux de change

Engagements résultant d'opérations relatives :

- au taux d'intérêt

60.000

92.000

- au taux de change

62.878

72.471

- au prix des matières premières ou marchandises

5.337

6.707

Biens et valeurs de tiers détenus par le Groupe

695

1.599

Droits et engagements divers

-

-

A fin 2016, les garanties constituées par le Groupe pour le compte de tiers comprennent principalement les gages

et hypothèques constitués par PRAYON S.A., PRAYON BENELUX, PRAYON TECHNOLOGIES dans le cadre du

Club Deal conclu en mars 2013 et prolongé en septembre 2015 avec une dizaine de banques.

Les garanties constituées par des tiers pour le compte du Groupe consistent essentiellement en garanties

bancaires ouvertes à la demande de PRAYON S.A. en faveur de clients (dans le cadre des opérations de la division

PROFILE), ou administrations (T.V.A., environnement), ainsi que d'un important fournisseur jordanien (17 millions).

Les engagements résultant d'opérations relatives au taux d'intérêt, au taux de change ou au prix des matières

premières ou marchandises se rapportent aux instruments financiers de couverture décrits dans l'annexe 24.

Les biens et valeurs de tiers détenus par le Groupe correspondent principalement à de l'acide phosphorique stocké

à Puurs pour le compte d'EMAPHOS (part des tiers), et aux valeurs résiduelles de contrats de location-

financement.

Il est à noter enfin que l’abandon de créances (9.050 milliers d’euros) consenti par le Groupe UMICORE lors de

sa sortie du capital de la société beLife S.A. en janvier 2016 a été effectué sous réserve de l’absence de transfert

de technologie et/ou de construction d’une usine de LFP (phosphate de fer lithié) avec un client déterminé,

prospecté en commun lorsque beLife S.A. était encore une co-entreprise. Si ce projet devait voir le jour dans le

futur, cette créance serait, en tout ou en partie, réactivée.