Background Image
Previous Page  12 / 88 Next Page
Information
Show Menu
Previous Page 12 / 88 Next Page
Page Background

- 12 -

Certains risques, notamment ceux qui revêtent un caractère accidentel, sont couverts par des

assurances adéquates. Dans la majorité des cas, des actions préventives et des scénarios alternatifs

ont été préparés afin de minimiser l'ampleur des dommages éventuels.

Il est, par ailleurs, régulièrement fait usage d'instruments financiers afin de limiter, lorsque cela est

possible, les risques associés au cours normal des affaires et relatifs à l'évolution du cours des

devises, des taux d'intérêt ou du prix de certaines matières, dans le domaine de l'énergie notamment.

Les risques auxquels est soumis un groupe chimique comme PRAYON sont nombreux et connus :

risque de marché :

- délocalisation de clients;

- phénomènes de substitution ou de reformulation dans le cadre de certaines applications;

- déséquilibre de l'offre et de la demande, notamment par l'apparition de nouveaux producteurs;

risques d'approvisionnement :

- explosion de la demande ou raréfaction de certaines matières premières, de l'énergie ou des

moyens logistiques;

- tensions ou crises géopolitiques;

risques industriels :

- accidents dans les ateliers de production ou lors du transport de produits dangereux;

- atteintes à l'environnement;

risques réglementaires :

- permis et conditions d'exploitation;

- restrictions sur l'utilisation de certains produits;

- contraintes administratives et fiscales;

- règlement REACH.

La recherche et le développement dans les domaines de compétence du Groupe sont privilégiés et

font l'objet d'une plus grande affectation de ressources, tant humaines que financières (budget annuel

2016 de l'ordre de 10,7 millions d'euros).

En ce qui concerne les dépenses d’investissement, un programme limité est inscrit au budget 2017

(15 millions d’euros) afin de réduire encore l’endettement.

Des développements importants sont déjà engagés dans plusieurs domaines de pointe :

le LiFePO

4

(JV PRAYON-PULEAD en cours de constitution) pour les batteries pour le stockage

de l’énergie et, dans une moindre mesure, les véhicules électriques,

l'extraction d'uranium,

les probiotiques (nutrition),

un PK chelatant le fer en horticulture,

l’acide polyphosphorique,

des procédés innovants dans la production d’acide phosphorique de qualité engrais adaptés à

une alimentation de roches en pulpe, en développement avec OCP.