Vous êtes ici | Prayon, entreprise spécialisée dans le phosphate alimentaire

Phosphates alimentaires

1. D’où viennent les phosphates ?

Le phosphore est naturellement présent dans presque tous les aliments. Il est assimilé par le corps humain comme phosphate.
Dans l’alimentation, les sources principales de phosphate sont les protéines, en particulier de la viande, des oeufs et des produits laitiers, et les céréales complètes.
Dans la nature, les animaux marins absorbent et concentrent les phosphates de la mer dans leurs écailles, os et carapaces. Les restes de ces animaux, accumulés sur le sol marin depuis des millions d’années, ont formé d’énormes dépôts en certains endroits comme au Maroc, en Afrique du Sud, ou aux USA par exemple.
C’est à partir de ces roches de phosphate naturelles, que l’acide phosphorique est isolé après de nombreux procédés de purification.

2. Pourquoi notre corps a-t-il besoin de phosphates ?

En ordre d’importance, le phosphore est le 6ème (*) composant de notre corps, essentiellement sous forme de phosphates.
Eléments clés de l’ADN, des structures des cellules, des transmissions énergétiques des cellules mais aussi composants des os et des dents, les phosphates participent à de nombreux processus biologiques. Ils sont essentiels pour la santé de tous les êtres vivants.

Et, parce que notre corps élimine régulièrement les phosphates à travers les reins, il est vital d’en ingérer constamment.

Pour assurer une bonne santé,  la quantité minimum de phosphore recommandée par jour est de 700 mg par adulte, de 800 mg pour une femme enceinte ou qui allaite et de 1250 mg pour un adolescent.

L’équilibre entre l’ingestion de phosphate et de calcium est important car, à de fortes doses de l’un ou de l’autre, l’assimilation de l’autre est perturbée. C’est pourquoi, lors de la prise de complément de calcium pour traiter l’ostéoporose, une minorité de femmes devront aussi ingérer des compléments alimentaires de phosphates.

(*) Hydrogen 63%; oxygen 25% (including body water content), carbon 9.5%; nitrogen 1.4%; calcium 0.33%; phosphorus 0.22%

3. Pourquoi l’industrie alimentaire a-t-elle besoin de phosphates alimentaires ?

Les phosphates sont utilisés pour améliorer les produits alimentaires. Ils possèdent un éventail de propriétés permettant de préserver le meilleur des aliments et de fournir la plus grande qualité. Sans les phosphates, beaucoup de produits de la ferme n’auraient pas le temps d’atteindre l’assiette du consommateur.

Ils sont efficaces à plusieurs niveaux.

  • Préservent le goût et la couleur naturelle
  • Conservent les jus naturels de viandes et de fruits de mer
  • Empêchent le développement de certaines bactéries
  • Favorisent une cuisson harmonieuse des pâtisseries
  • Maintiennent l’homogénéité des produits laitiers
  • Facilitent le développement de bonnes bactéries dans les fromages
  • Améliorent les propriétés volatiles des aliments en poudre
  • Réactivent certains composés des produits pharmaceutiques
  • Préviennent les intoxications de l’eau courante
  • ...

4. Dans quels aliments trouve-t-on des phosphates alimentaires ?

Près de 90% des phosphates consommés en Europe le sont pour les fertilisants, les détergents et les compléments alimentaires pour les animaux de ferme. Les phosphates alimentaires ne représentent qu’1% et les phosphates utilisés dans le traitement des eaux 0,1%.

L’industrie alimentaire utilise les phosphates pour les pâtisseries, les viandes, volailles et charcuteries, les fruits de mers surgelés, les fromages fondus, les produits laitiers, les frites, les soupes et sauces, les aliments en poudres, les boissons alcoolisées et non alcoolisées, les compléments diététiques et les médicaments.

5. Les phosphates alimentaires sont-ils dangereux pour la santé ?

De nombreuses études ont porté sur le sujet de la nocivité des phosphates alimentaires pour le corps humain. Toutes ont démontré que les phosphates industriels alimentaires ne sont pas toxiques. Ils sont assimilés comme les phosphates naturellement présents dans les aliments.

La quantité de phosphates alimentaires ajoutés aux aliments est très faible. Selon l’application, le maximum autorisé varie de 0,07% à 4%.
En moyenne, les proportions utilisées par l’industrie sont de 0,35% dans les viandes, de 2,5% dans les fromages fondus, de 0,4% dans les cakes et 0,05% dans les colas.

La grosse majorité des phosphates se trouve naturellement dans les aliments fortement protéinés comme la viande, les œufs, les poissons et les céréales.

Le total de phosphates ingéré dépend donc moins de ce qui a été ajouté par l’industrie que des types d’aliments consommés.

Contrairement à une croyance populaire, les phosphates ne sont donc pas plus toxiques que certains produits de consommation constante, tels le vinaigre, le bicarbonate de sodium ou le sel de table.

Bien sûr, à de très fortes doses administrées en laboratoire, les phosphates peuvent avoir un impact négatif sur la santé comme des nausées temporaires chez les humains ou des dysfonctionnement des reins (observés chez des rats à qui des doses extrêmes ont été injectées).
L’autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) a conclu en 2005 qu’une prise excessive de phosphore n’a aucun effet négatif sur les humains, sauf sur ceux présentant de graves problèmes rénaux.

Aux Etats-Unis et au Canada, les autorités sanitaires ont fixé la limite d’ingestion maximale de phosphore à 3000-5000 mg par jour selon la corpulence.
La moyenne d’ingestion nationale en 2003 était de 1260 mg par jour.