Vous êtes ici | Nos activités - Technologies - Dihydrate

Dihydrate

Procédés avec première réaction en "dihydrate"

Au cours des dernières années, les activités de licensing PRAYON ont été principalement basées sur le procédé de production d'acide phosphorique DPP - MARK 4 Dihydrate (*). Sa capacité à utiliser différents types de phosphates, sa flexibilité et sa facilité d'opération, ses faibles coûts d'entretien en font un des meilleurs procédés sur le marché.

Fabrication acide phosphorique avec dihydrateCe procédé traditionnel a intégré des innovations majeures environ tous les 10 ans jusqu'à l'obtention du MARK 4 actuel. C'est le procédé favori des producteurs en raison de sa fiabilité, de sa simplicité d'opération et de l'utilisation d'équipements qui ont fait leurs preuves.

Ses caractéristiques principales sont :
  • un faible coût d'investissement et d'opération
  • la capacité d'utiliser tous les types de phosphates (sédimentaires ou ignés)
  • la possibilité d'alimenter le phosphate sous forme de boue (broyage humide)
  • la facilité de contrôle du bilan eau (recyclage de l'eau de pound, réduction/élimination des effluents liquides)
  • la voie dihydrate
  • le bon rendement P2O5.
Recommandé pour les sites :
  • avec un coût de phosphate faible à moyen
  • avec un faible coût énergétique (vapeur)
  • avec une facilité de mise en décharge du gypse.

Sur notre site de production d'Engis, notre sulfate de calcium est d'une qualité et d'une pureté exceptionnelles. Pour l'obtenir, nous recourons au procédé dihydrate hémihydrate CPP ou procédé CENTRAL PRAYON.

Dihydrate pour fabrication acide phosphoriqueLe procédé Central Prayon a été développé pour produire un sulfate de calcium (phosphogypse) susceptible de remplacer le gypse naturel. Ce procédé est un procédé dihydrate-hémihydrate. Lors du premier étage de réaction, une pulpe contenant du dihydrate est formée. On en filtre la quantité correspondant à l'acide de production. L'acide est envoyé vers le stockage, le gypse ainsi que la quantité restante de pulpe sont envoyés vers la cuve de conversion. Dans ce réacteur, on ajoute de l'acide sulfurique et de la vapeur pour transformer les cristaux de dihydrate en hémihydrate. Cette pulpe produite est ensuite filtrée et le gâteau lavé. Tous les filtrats du second filtre sont recyclés dans la cuve d'attaque, alors que les solides peuvent être neutralisés et utilisés dans d'autres procédés.

Les caractéristiques principales de ce procédé sont :
  • la production d'un acide à plus haute teneur en P2O5 que celui produit dans le procédé DPP et un rendement P2O5 plus élevé;
  • la capacité d'utiliser tous les types de phosphates (sédimentaires ou ignés);
  • la production d'hémihydrate (CaSO4.1/2H2O) qui est autoséchant en raison de ses propriétés chimiques, et plus pur que le dihydrate, ne peut donc être utilisé directement comme un matériau de qualité marchande (la sélection du phosphate peut être importante).
Recommandé pour les sites :
  • avec un coût de phosphate moyen à élevé;
  • avec un coût énergétique important (vapeur);
  • avec une limitation de la mise en décharge du gypse et/ou avec un marché potentiel pour ce gypse plus pur.

Ce procédé à haut rendement (environ 98.5%) produit un acide relativement fort (± 36% de P2O5) et un gypse sec (moins de 8% d'humidité) obtenu par la réhydratation naturelle de l'hémihydrate en dihydrate. Cette réhydratation réduit considérablement les coûts énergétiques du séchage du gypse.


Retour à la page Fabrication d'acide phosphorique


Contact commercial

Prayon Technologies (PRT)
144, rue J. Wauters
4480 Engis
Belgique
Tel: +32 4 273 93 41
Fax: + 32 4 275 09 09
E-mail : prt@prayon.com

 

Brochure PRT - Prayon Technologies

Télécharger la brochure
Prayon Technologies

(uniquement disponible en anglais)

 

Prayon technologies process with initial dihydrate reaction

Télécharger le dépliant
Prayon Technologies
sur le procédé DA-HF

(uniquement disponible en anglais)

 

Operator training simulator for phosphoric acid plant

Télécharger le dépliant
Operator training simulator for phosphoric acid plant

(uniquement disponible en anglais)